ALLOCUTION PRONONCEE PAR MONSIEUR AMIR ABBAS HOVEYDA, PREMIER MINISTRE, AU DINER OFFERT EN L'HONNEUR DE SON EXCELLENCE MONSIEUR JACQUES CHIRAC, PREMIER MINISTRE DE FRANCE.
Chirac2.jpg (8719 bytes)
Mrs. Chirac, Prime Minister Chirac and
Amir Abbas Hoveyda on his private visite
to France in 1976. What are friends for?
© Photo by F.S. Imapress, Paris.

Téhéran, le 21 décembre 1974.

Monsieur le Premier Ministre,
Au nom de mon Gouvernement et en mon nom personnel, je suis heureux de vous souhaiter la bienvenue ainsi qu' à Madame Chirac et aux nombreuses personnalités qui vous accompagnent.

Je suis certain que votre visite, Si courte soit-elle, vous donnera l'occasion de ressentir de près l'amitié et l'estime profondes que le peuple de l'Iran porte à la France.

Cette amitié forgée au cours des siècles et toujours renforcée par des contacts entre nos écrivains, nos savants, nos historiens et nos techniciens est le témoignage vivant des affinités profondes qui unissent depuis si longtemps l'Iran la France et que rien dans le temps malgré les vicissitudes de l'histoire et les changements survenus sur notre planète, n'a jamais altérées.

Tout au contraire, les relations séculaires entre nos deux pays peuvent constituer un exemple vivant pour tous ceux qui entendent oeuvrer et contribuer à la paix et à la prospérité d'un monde de plus en plus solidaire où plus que jamais chacun doit inscrire son effort dans celui de toute la communauté internationale.

En effet, dans un univers en mutation comme le notre, la coopération constitue le ciment nécessaire à la survie des nations.  Fort heureusement, la France et l'Iran ont trouve dans les changements de l'époque non seulement des raisons supplémentaires, mais encore des occasions de plus en plus nombreuses pour resserrer leurs liens dans tous les domaines.

Cette coopération a été confirmée solennellement par la récente visite de Leurs   Majestés Impériales le Shahanshah et la Shahbanou en France, et illustre d'une manière éclatante la confiance et l'entente qui président aux relations entre nos deux pays.  Cette visite a de plus ouvert la voie, toute grande, à une coopération économique, technique et culturelle sans precédant.

Mon Auguste Souverain, lors du dîner offert par Son Excellence Monsieur Valery Giscard d'Estaing, Président de la République Française dans le merveilleux Château de Versailles, disait:
"Nos deux pays héritiers d'une amitié séculaire et d'efforts civilisateurs communs, se voient actuellement engages dans la voie d'une coopération  bilatérale de plus en plus fructueuse, de plus en plus étendue, qui est le résultat normal de nos identités de vue tant dans le domaine international que dans notre conception analogue d'une politique nationale ".

Monsieur le Premier Ministre,

Ce sont cette amitié, cette coopération, ces liens étroits, cette communauté de vue quant à l'avenir même de humanité qui vous amènent aujourd'hui dans notre pays, siège d'une des plus anciennes civilisations dont la continuité se manifeste depuis des millénaires.

Sous l'impulsion éclairée de mon Souverain, vous pouvez constater de près comment nous nous sommes engagés, dans un immense effort collectif de modernisation rapide. Vous pouvez voir comment les iraniens se dotent de tous les instruments d'une économie moderne, repartissent équitablement les bienfaits de leur prospérité, en harmonie avec leurs traditions comme avec les exigences du monde contemporain. (à suivre)

Back